30 janvier 2011

Nicomède de Corneille. Mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman au Théâtre des Abbesses

Malgré sa valeur, Nicomède, prétendant au trône de Bithynie (l’actuelle Turquie), voit s’opposer à ses desseins sa méchante marâtre et l’ambassadeur de Rome qui lui préfèrent son frère cadet. Nicomède n’entend pas qu’on lui dicte ce qu’il doit faire pour son royaume et c’est le peuple qui vient finalement défendre sa cause sous les fenêtres du palais. Echo percutant à notre époque, il suffit de remplacer le nom de Rome par celui de France au siècle dernier, Etats-Unis aujourd’hui, toutes ces nations qui régissent la politique des pays qu’elles souhaitent dominer, pour que le texte de Corneille nous paraisse étonnamment moderne.

 

Il n’était peut-être pas nécessaire alors de faire passer la pilule des alexandrins en transformant ce que Corneille a appelé lui-même tragédie en farce noire, dénomination que Brigitte Jaques-Wajeman assigne à la pièce. Dans son spectacle, les rois et les reines sont des clowns grotesques à la gestuelle et la déclamation outrancières. On rit un temps, mais ce jeu finit par lasser et paraître même dissonant par rapport à la gravité du propos de Corneille.

Lou Grézillier.

 

En alternance avec Suréna de Corneille jusqu’au 13 février au théâtre des Abbesses. Durée : 2heures.

 

Posté par Lougrezillier à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Nicomède de Corneille. Mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman au Théâtre des Abbesses

Nouveau commentaire