29 janvier 2011

La Maladie de la famille M. Ecrit et mis en scène par Fausto Paravidino. Par les acteurs de la Comédie-Française.

Commençons par la fin, quand le médecin de campagne achève l’histoire de la maladie de la famille M. C’est une histoire simple nous dit-il. Une histoire simple, oui, comme la vie au quotidien dans une maison de famille, comme la souffrance de la promiscuité, comme l’amour chargé de haine que l’on porte à son père ou à sa sœur. Chacun des membres de la famille M est venu à un moment ou à un autre se confier au médecin. Confesseur moderne, mais faillible et fragile lui aussi, il rapporte leur maladie. Celle de l’existence humaine, simplement.

 

Et c’est avec la même sobriété que l’auteur, Fausto Paravidino, a dirigé ses acteurs. Une fois n’est pas coutume à la Comédie-Française, beaucoup sont très jeunes dans ce spectacle. Leur disposition au comique et à la gravité dramatique (en particulier M-S Ferdane), tout ce qui fonde la vie enfin, est confondante de réalisme. Leurs aînés, Pierre Louis-Calixte et Christian Blanc donnent le ton, parfaits, l’un en médecin torturé et l’autre en patriarche qui perd la tête. On rit beaucoup, on est ému aussi. Et un pianiste, sur scène, accompagne nos variations intérieures sur une partition dissonante et très belle.

Un beau spectacle, sans prétention, ce qui se fait rare sur la scène contemporaine.

Lou Grézillier.

 

Jusqu’au 20 février au théâtre du Vieux-Colombier. Durée : 1h45.


Commentaires sur La Maladie de la famille M. Ecrit et mis en scène par Fausto Paravidino. Par les acteurs de la Comédie-Française.

Nouveau commentaire